FAQ – funérailles catholiques

FAQ – funérailles catholiques

A travers la célébration des funérailles, les chrétiens veulent accueillir dans la foi et l’espérance l’événement de la mort et du deuil qui s'ensuit. La cérémonie catholique des funérailles a pour but de rendre hommage au défunt et de prier pour lui. Elle est l’occasion du rassemblement de sa famille et de ses amis, parfois de retrouvailles et même de réconciliation. Elle aide les uns et les autres à commencer le deuil avec un regard d’espérance. Les obsèques religieuses sont néanmoins parfois demandées par des personnes qui reconnaissent leur distance par rapport à la foi, mais qui ont gardé une certaine relation avec la religion, soucieuses de bien faire ou de respecter la volonté du défunt. C’est aussi l’attente d’une parole de compassion et d’espérance.
Les premiers visages qui vont vous accueillir et vous guider sont les bénévoles laïcs de «l’équipe funérailles» de votre paroisse. Ce sont des hommes et des femmes envoyés par l’Eglise auprès d’autres hommes et femmes, pratiquants ou non, en souffrance. Leur première mission est d'être à votre écoute, vous qui êtes profondément meurtri, et d'entendre votre douleur, votre détresse, votre colère. Cette mission d’accompagnement peut commencer dès la veillée de prière ou dès le temps de prière lors de la levée du corps et se terminer au cimetière par la prière accompagnant l’inhumation. Cette équipe pourra également vous apporter son soutien à la suite des funérailles pour vous aider à accepter et surmonter ce deuil et vous reconstruire.
La célébration des funérailles peut être conduite par un prêtre, un diacre ou un laïc. Le déroulement de la cérémonie ainsi que les rites sont les mêmes, hormis la célébration eucharistique. Le prêtre, par le ministère qui lui est confié, est le seul qui peut célébrer l’Eucharistie et la cérémonie sera donc une messe. Le diacre est un chrétien ayant reçu par l’imposition des mains de l’évêque l’ordination sacramentelle du diaconat. Les laïcs sont mandatés par L’Eglise pour assurer la préparation des funérailles mais également en guider la célébration. Ils sont munis d’une lettre de mission délivrée par leur Evêque. Lorsque la célébration eucharistique n’a pas lieu le jour des funérailles, elle se tiendra lors de la prochaine messe dominicale ou lors d’une messe célébrée spécialement pour les défunts pendant laquelle seront mentionnés leurs noms.
L’absence du corps du défunt : toutes les étapes de la cérémonie ont lieu, sauf celles en lien avec le corps : l’aspersion et l’encensement. Il est possible d’exposer une photo ou un objet personnel du défunt pour le représenter. La crémation : si le défunt en avait exprimé le désir, des funérailles catholiques peuvent être célébrées. Il faudra au préalable que la famille confirme que le choix de la crémation n’avait pas été décidé en raison de motifs contraires à la foi chrétienne. La célébration des obsèques étant centrée sur le corps, celui-ci devra être transféré au crématorium après la cérémonie. Il n’est donc que très exceptionnel, et sur autorisation de l’Evêque, de célébrer des funérailles en présence d’une urne. Le suicide : autrefois, l’Eglise refusait le rituel des funérailles aux suicidés et entendait ainsi manifester sa réprobation de voir supprimer inéluctablement le don précieux de la vie fait à chacun. Il en est autrement aujourd’hui et la famille devra échanger avec «l’équipe funérailles» pour décider si les circonstances de la mort doivent être évoquées ou tues dans les prises de parole. La demande de célébration pour un non-baptisé : les personnes ayant manifesté très clairement avant leur décès le désir de se faire baptiser ainsi que les catéchumènes (adultes demandant et préparant le baptême) bénéficient d'une célébration identique à celle d’un baptisé. Lorsque cette manifestation est moins claire, certains diocèses acceptent qu’une célébration de funérailles soit néanmoins organisée avec un rituel différent. Par exemple, des gestes et rites directement reliés au baptême comme le rite de l’eau ou le celui de la croix n’ont pas lieu.
La famille et les proches du défunt sont encouragés à participer activement à la préparation de la cérémonie, accompagnés et conseillés par les membres de «l’équipe funérailles» de la paroisse. En fonction de la personnalité du défunt, des circonstances de sa mort et des attentes de l’assemblée, vous serez libre d'exprimer vos souhaits. Ceci aidera la personne qui conduira la célébration à adopter la tonalité qui vous convient. Votre accompagnant, prêtre, diacre ou laïc, vous propose des gestes, des prières, des textes bibliques et des chants qui vous permettent d’exprimer au mieux votre foi, celle du défunt et sa personnalité. Afin de vous aider dans ce travail, sans prétendre se substituer aux conseils avisés des membres de «l’équipe funérailles», les pages à venir vous présentent le déroulement de la cérémonie ainsi que des textes, chants et musiques que vous pouvez découvrir, lire et écouter sur le site www.livret-de-ceremonie.fr